Les 6 approches minimalistes

 

Il y a le minimalisme, et il y a les minimalistes.

Du coup on doit pouvoir considérer qu'il y a DES minimalismes ?

Si l'idée de base est bien la même pour tout le monde, on peut distinguer 6 approches bien différentes, avec des intentions, des souhaits, et des actions qui donnent des résultats bien distincts !

Dans tous les cas, il s'agira de se défaire du superflu... mais vous allez voir qu'il existe plusieurs visions : quel type de minimaliste seriez-vous ? :D

Le minimalisme esthétique

C'est le minimalisme des photos de magazine. Celui des photos où on se demande si des gens vivent vraiment dans ces maisons. Ca existe !

Le minimaliste esthétique va chercher à VOIR moins.

Il ne va pas obligatoirement réduire ses possessions drastiquement, mais ce qui importe, c'est d'alléger visuellement son espace. Il va être particulièrement attiré par les fonds blancs, les comptoirs, étagères et tables vides, les sols et murs nus... et dans les placards il sera friand des piles parfaites et uniformes, et des cintres identiques dans sa penderie.

Minimaliste esthetique

Le minimalisme spirituel

C'est le minimalisme qui vise à désencombrer l'esprit.

Le minimaliste spirituel va chercher à se libérer de l'emprise de ses possessions.

Il sait que la peur de perdre est proportionnelle à la valeur de ce qu'on possède... et il compte bien ne pas avoir peur. Il se libère donc des dictats de la consommation, du poids de la propriété, et de la culpabilité des excès. Son objectif est d'avoir l'esprit libre, et chaque objet dont il se déleste allège d'autant son esprit, ce qui lui procure bonheur et satisfaction.

Les rares objets qu'il conserve doivent lui procurer de la joie et avoir du sens dans sa vie.

Minimaliste spirituel

Le minimalisme essentiel

L'idée ici est de consommer et posséder moins, mais mieux.

On va donc sacrifier la quantité, au bénéfice de la qualité.

Et petit à petit, on va se défaire de tout ce qui n'est pas nécessaire... mais également de tout ce qui peut être remplacé par mieux : tant qu'à posséder peu, il faut que ce soit le meilleur. Du coup, on réduit autant que possible, grâce aux objets à usage multiple, notamment (si un objet en remplace trois, alors ça fait gagner 2 dans les placards !), mais également en réduisant les stocks (si la table ne peut accueillir plus de 4 personnes, alors pourquoi avoir 6 assiettes ?)... et pour ceux qu'on garde, on souhaite de bons objets durables.

Minimaliste essentiel

Le minimalisme vert, éco-responsable

Là, clairement, l'idée est de protéger la planète.

Le minimaliste vert va donc chercher à limiter ses déchets et améliorer son impact sur l'environnement.

Et pour ça, il va souvent fuir la ville pour devenir moins dépendant des "mauvaises consommations" : il pourra faire son potager, chouchouter son compost, construire son poulailler, prioriser les matériaux nobles, et éviter les produits industriels pour leur préférer des fabrications maison ou artisanales locales, qu'il s'agisse de produits d'entretien, de déco, de cosmétiques, de cuisine, etc...

Minimaliste vert 1

Le minimalisme économe

C'est clairement le minimalisme le plus économique.

On consomme moins, pour dépenser moins.

Toutes les astuces sont bonnes : on réutilise de toutes les façons possibles, et surtout, on se fournit essentiellement dans des brocantes et autres vendeurs de produits d'occasion. Acheter en seconde main, ça implique qu'on n'a rien produit pour nous, et donner une deuxième vie aux objets limite les déchets, donc c'est bien. Mais la réelle motivation est financière : c'est un minimalisme de dépense plus qu'un minimalisme de consommation ou de possession.

Minimaliste econome

Le minimalisme nomade

C'est le minimalisme des nomades, pour qui engranger des expériences est plus important qu'engranger des objets.

On préfère donc vivre des expériences, plutôt que posséder des effets matériels.

Du coup, on s'attache à posséder le minimum, parce qu'il serait dommage de rater cette super retraite spirituelle en Asie ou ce poste aux Etats-Unis juste par flemme de déménager ! Le nomade fait en sorte que ses trésors rentrent dans une valise, pour pouvoir être libre de ses mouvements ! Et le profil concerne autant le voyageur de l'extrême que le chef de startup qui gère son entreprise depuis son PC à Bali comme à NewYork...

Minimaliste nomade

Et vous ?

 
Quel minimaliste seriez-vous ?
 

vie quotidienne minimalisme decluttering

Commentaires (1)

Gauthier Jean-Marc
  • 1. Gauthier Jean-Marc | 20/03/2020
Mon choix sans doute lié à ma « culture » bouddhiste

Ajouter un commentaire

×